« Paris-Varsovie »

Alexis et moi-même sommes frère et sœur, notre souche est polonaise par notre père, française par notre mère, nous sommes nés à quatre années d’intervalle et nos études musicales nous ont éloignés.

C’est l’envie de favoriser à nouveau la fréquence de nos rapprochements qui a fait naître en 2004  PARIS – VARSOVIE  un duo clarinette – piano qui s’articule autour de compositions françaises et polonaises, avec parfois des extensions à diverses musiques de l’Est.

Avec notre CD « Couleurs de Pologne » nous avons eu à cœur de retranscrire notre attirance pour cette culture de l’Est, une émotion qui palpite là en profondeur.

Le Consulat de Pologne et différents festivals nous ont invités ; des circonstances publiques ou privées nous sollicitent aussi en des lieux divers.

paris-varsovie

Deux extraits ici :

Dance

Kujawiak

paris-varsovie-pochette-cd

« Entre-nous »

Création 2016 avec Aude Manchon, danseuse-chorégraphe, réunissant la danse, le piano, la poésie, la vidéo et les Arts plastiques.

« Entre nous » est un projet né d’une rencontre entre deux personnes, une pianiste et une danseuse, deux caractères dissemblables et pourtant si proches dans leur ressenti, leur communion envers la nature. C’est l’histoire de cette rencontre humaine, devenue celle d’une amitié. C’est aussi un hymne à la nature, un éloge à sa beauté et à son mystère.

Une histoire mise en mouvements, reliés par le fil de musiques magnifiques, spirituelles ou agitées, romantiques ou dépouillées, donnant leur essentiel.

Un autre fil conducteur est là, tout au long, il est fait de mots formidablement ordonnancés en poèmes par l’auteur suédois Tomas Tranströmer.

Mais aussi, comme des parenthèses imaginaires, soudaines, surgissent ici et là, des vidéos de JB Strobel. Elles sont comme une fenêtre ouverte sur la nature où se côtoient la nuit, le soleil, la forêt, le vent, l’eau… des éléments fondamentaux.

Et puis dans l’espace scénique des feuilles colorées par l’automne font échos aux balancements indolents d’une œuvre d’art textile de J et P Ciesla, « les bouleaux noirs ». Elle marque le temps qui est chemin de vie, de nos vies…

Site de Aude Manchon en cliquant ici

Veronika Schreiber-Kadlubkiewicz, violoniste

Veronika est une amie polonaise, « …une violoniste éblouissante…” selon Herman Trotter (High Fidelity). De cette rencontre amicale est née peu à peu une grande complicité musicale.

Veronika est diplômée de l’Académie de musique de Varsovie et a poursuivi ses études aux États-Unis. Elle a joué en soliste avec de nombreux orchestres symphoniques aux États-Unis, en Pologne, en Italie, en Espagne et a participé à de prestigieux  festivals comme le Marlboro Festival et le festival d’Automne de Varsovie.

Le facebook de Veronika ici

« BuenAuxerre »

BuenAuxerre est un quintette réunissant Laura Choffé à l’accordéon, Vincent Pagliarin au violon, Lucie Chevillard au violoncelle, Stéphane Diot à la contrebasse et donc le piano.

Tous issus d’horizons musicaux différents – jazz, classique, variétés, contemporain- complémentaires dans notre démarche, nous nous retrouvons pour jouer du tango et plus particulièrement le répertoire singulier d’Astor Piazzolla, principal représentant du  Tango Nouveau.

Nous sommes tous enseignants en conservatoire et dans la continuité de notre travail de transmission, notre ensemble se  propose de faire découvrir ou redécouvrir à un large public des compositions d’une grande originalité.

L’ensemble BuenAuxerre s’est déjà produit à plusieurs reprises, notamment dans le cadre de la saison musicale de l’Abbaye Saint Germain d’Auxerre, à la salle Claude Debussy de Joigny ou encore à l’Académie d’été de Tonnerre.

buenauxerre

En écoute ici

 et aussi Soledad

Michelangelo 70

 

Trio « Mannkaï »

Entourée de Vincent Pagliarin au violon et de Lucie Chevillard au violoncelle notre trio a trouvé son origine dans une relation humaine et pédagogique.  Peu à peu notre complicité a évolué vers un travail artistique plus personnel. Une année après ces débuts nous décidons de nous trouver un nom. ce sera le trio « Mannkaï ». Ce mot signifie « le pic de floraison des cerisiers » au Japon. Moment très attendu de tous les insulaires orientaux il représente la beauté, la délicatesse et la force du moment présent. C’est ce que nous cherchons à vivre et à partager lors des rencontre avec notre public. Moments que nous souhaitons intenses tout autant qu’ils peuvent être éphémères de par la forme même du concert.

En attendant de réaliser un média plus professionnel, vous pourrez nous découvrir dans le final du trio de Maurice Ravel, en situation de concert, en cliquant sur ce lien.

 

Publicités